Choisir une spatule à enduit : comment faire ?

ParKevin

Choisir une spatule à enduit : comment faire ?

On retrouve autant de spatules que de matériaux et d’applications. Par conséquent, il peut être difficile de naviguer et de savoir quel accessoire correct utiliser pour une application particulière. Ici, nous allons nous concentrer davantage sur la spatule à enduit.

Définition d’une spatule à enduit

La spatule à enduit, également connu sous le nom de lame à enduire, est sans doute l’un des outils les plus importants utilisés par les constructeurs de cloisons sèches et les plâtriers. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un couteau spécial qui permet à un plaquiste ou à un plâtrier de recouvrir professionnellement les murs qu’il souhaite tapisser ou peindre pour obtenir une finition lisse.

Les spatules a enduit leur permettent aussi de remplir les fissures et les trous avec du mastic. L’outil a une poignée particulièrement ergonomique et une lame plate, généralement de différentes formes et largeurs. Il est spécialement conçu pour mélanger les enduits, les étaler sur la surface à enduire et les lisser pour la finition.

Les critères de choix

  • La lame

La première de ces normes est le matériau à partir duquel la lame du couteau à mastic est fabriquée. Typiquement, la lame peut être en fer ou en acier inoxydable. Il convient de noter que les amateurs utilisent le plus souvent des couteaux à lames en fer.

Malgré la grande résistance aux chocs et la dureté de la lame, celle-ci est sujette à l’usure. Par exemple, si elle est régulièrement placée dans un seau d’eau, elle risque de rouiller au bout de quelques jours. En revanche, les lames en acier inoxydable sont durables et résistantes à la corrosion. Avec des soins appropriés, elle a généralement une durée de vie de 5 à 6 ans.

Un autre critère pour choisir est la largeur de la lame, qui varie principalement de 1 cm à 100 cm. Logiquement, tout dépend de la taille de la surface à laquelle vous avez affaire. Plus la surface est grande, plus la lame doit être large pour permettre à l’utilisateur de manipuler de gros volumes de matériaux et bien sûr de travailler avec facilité, rapidité et propreté.

  • La manche

Le matériau de la poignée doit être pris en considération. Alors que le manche en bois est très confortable et résistant aux chocs, le manche en plastique ne rouille pas et est très ergonomique. Le bois absorbe très bien la transpiration, évitant ainsi la formation d’ampoules. Mais contrairement aux manches en plastique, les manches en bois nécessitent un entretien minutieux et peuvent se fissurer lorsqu’ils sont exposés à l’eau.

Il existe des poignées en métal, en particulier sur les grandes lames de lissage. Ils peuvent être utilisés tels quels ou avec une poignée télescopique qui se clip se à la pointe.

Les différents types d’application

  • Application avec un rouleau

De plus en plus de fabricants d’enduits offrent cette méthode pour appliquer leurs produits. La peinture est prête à l’emploi et appliquée sur le support comme un rouleau à peinture.

  • Application mécanisée avec une machine de pulvérisation

Il existe une gamme d’enduits airless prêts à l’emploi qui sont pulvérisés à l’aide d’enduits professionnels. Cette méthode permet de gagner du temps et la facilité d’utilisation est la plus élevée.

À propos de l’auteur

Kevin author

Laisser un commentaire