Les 4 choses à surveiller lors du choix d’un comptable

ParZozo

Les 4 choses à surveiller lors du choix d’un comptable

Souvent, lorsque vous êtes confronté au choix de créer votre propre entreprise, vous vous retrouvez en proie à mille questions plus ou moins compliquées. Les questions à traiter sont nombreuses et pas toutes faciles à aborder. Aujourd’hui le web nous aide beaucoup pour avoir une première idée de ce que nous voulons faire. Mais souvent les contenus sur le web s’adressent à une cible de professionnels, le langage est souvent très technique, avec pour conséquence que les explications fournies ne sont pas exactement faciles à comprendre. De plus, toutes les personnes rencontrées sur le web ne peuvent prétendre à la qualification d’expert-comptable. Attention!

1- La recherche d’un comptable

Ainsi, dans le meilleur des cas, on se retrouve avec une bonne soupe d’informations dans la tête, non filtrées, et à la fin, presque abasourdi, on cherche un consultant comptable qui nous éclairera sur la direction à prendre.

Aujourd’hui, il arrive, pour le meilleur ou pour le pire, que même le comptable Saint-Gilles soit sollicité en ligne. Ici, la recherche d’un conseiller fiscal d’entreprise, le comptable n’est pas exactement la même que la recherche d’un restaurant sur Tripadvisor, ou d’un plombier pour un robinet qui fuit, ou d’un peintre en bâtiment pour peindre la tache de moisissure dans la salle de bain. Notre choix découle d’un chemin qui doit être le plus conscient possible, et qui est beaucoup plus complexe. Afin de ne pas avoir de mauvaises surprises, qui surviennent malheureusement généralement après la conclusion d’un accord avec le consultant en question, il faut garder en tête quelques prémisses.

2- Un comptable qualifié

La vérification du respect des conditions d’adhésion aux ordres professionnels est confiée aux ordres territoriaux, sous le contrôle de l’État. L’Ordre National des Experts-Comptables et Experts Comptables appartient, en effet, au Ministère de la Justice. Cela signifie beaucoup de choses, que nous verrons en détail. Mais commençons par le premier, qui est l’expert-comptable ?

3- L’expérience professionnelle en comptabilité

Ce n’est pas un élément à sous-estimer. Les jeunes experts-comptables acquièrent une solide expérience dans des cabinets professionnels bien établis dans la région, également du fait qu’ils doivent obligatoirement effectuer au moins 1 an et demi de stage obligatoire auprès d’un expert-comptable qualifié pour la profession depuis au moins 5 ans.

Ici, ce dernier point est fondamental. Pourquoi le comptable responsable du stage d’un jeune étudiant de premier cycle ou des cycles supérieurs doit-il être inscrit depuis au moins 5 ans ?

Car dans ce métier, l’expérience est primordiale. Dans tous les domaines : fiscal, corporatif, juridique et, par conséquent, il est essentiel de s’appuyer sur des professionnels qui ont eu le temps et l’opportunité de faire cette expérience.

De plus, aujourd’hui les experts-comptables se spécialisent de plus en plus dans certaines matières, tout en conservant une solide compétence de base qui est très large. La spécialisation est aujourd’hui un élément de plus à évaluer, élément qui ajoute certainement de la valeur à la relation professionnelle qui sera établie.

4- Les obligations commercial

L’expert-comptable, précisément en vertu de son inscription à de registre national, a toute une série d’obligations envers ses clients comme envers ses confrères. À mon avis, les deux aspects les plus pertinents sont l’obligation de respecter un code de déontologie, et l’obligation de souscrire une assurance professionnelle qui protège le client et le professionnel en cas d’erreurs.

N’oubliez pas que votre comptable est un homme et une femme avant d’être un professionnel et que les lois fiscales en constante évolution, ainsi que les délais ordinaires continus le mettent souvent à une épreuve sévère. Le respect du code de déontologie prévoit également le maintien du secret professionnel. Ainsi, aucune personne extérieure au cabinet professionnel ne sera jamais informée de ce dont le comptable aura connaissance au cours de la relation professionnelle qui le lie à l’entreprise, à moins qu’il ne s’agisse d’informations qui doivent être communiquées aux autorités compétentes sur la base d’obligations légales.

Ainsi, vous confier à un expert-comptable professionnel inscrit au Registre vous offre des garanties non négligeables. Nous vérifions toujours par l’intermédiaire de l’Ordre des comptables agréés du territoire.

À propos de l’auteur

Zozo author

Laisser un commentaire