La prochaine hausse du SMIC, y aurait-il des améliorations du pouvoir d’achat immobilier ?

ParJoel

La prochaine hausse du SMIC, y aurait-il des améliorations du pouvoir d’achat immobilier ?

Les mouvements populaires ainsi que les contestations diverses qui se déroulent actuellement dans l’Hexagone portent leur effet et des faveurs ont été obtenues. Il s’avère que le SMIC est le plus intéressant dans ce cadre puisque ce revenu mensuel net sera augmenté de 100 euros. Forcément, les personnes concernées se permettront de rêver de nouveaux projets. Leur pouvoir d’achat se verra en effet être amélioré, mais en est-il de même dans le secteur de l’immobilier pour ceux qui souhaitent se procurer d’une propriété ?

Vivre du SMIC n’est pas un blocage à l’investissement immobilier

Les salariés vivant provisoirement du SMIC ont libre accès à un emprunt immobilier, et peuvent effectivement devenir propriétaire même dans cette situation. Ce revenu principal permet en effet d’être éligible à un prêt, d’autant plus qu’aucunement ce type de source financière n’a été considérée comme instable donnant un mauvais visage au dossier de l’emprunteur. Ce doute est même totalement dissipé suivant les dernières annonces d’une revue à la hausse du SMIC de 100 euros. Les salariés payés par ce système se verront être de plus en plus réconfortés par cette réforme. Déjà, les 1 200 euros obtenus avec l’ancien montant du SMIC suffisaient à acquérir un logement. Avec la hausse annoncée, le pouvoir d’achat s’améliorera parce que le financement obtenu arrivera à cadrer des patrimoines plus valeureux.

Des avantages contre quelques bémols identifiés

Les salariés payés au SMIC auront des revenus plus importants. Par conséquent, lorsqu’il endosse la peau de l’emprunteur, il est en droit d’obtenir un prêt d’un montant plus important. En effet, 100 euros de plus permettra d’obtenir un financement de départ d’environ 10 000 euros en souscrivant à un engagement de prêt sur 25 ans ou à  obtenir un meilleur rachat de credit. Le frein principal représenté par les frais de notaire à payer avant l’obtention du crédit peut également être pris en charge par cette rallonge de 100 euros. Le salarié peut ainsi avancer sereinement vers la contraction de son prêt.

Toutefois, il se peut que les établissements financiers ne prennent pas en charge cette rallonge de 100 euros au comptant des revenus nets des salariés payés au SMIC. En effet, si l’augmentation prend la forme d’un allègement des charges et des primes d’activité, les banques ne peuvent la considérer comme étant une hausse concrète du salaire. L’attribut légal restera, de ce fait, invariable. Les 100 euros aideront les salariés autrement dans leur projet immobilier. Mais comment arrondir ses fin de mois?

Positiver l’augmentation du SMIC dans le secteur immobilier

L’on ne pourra pas affirmer que le pouvoir d’achat immobilier du salarié payé au SMIC restera inchangé avec cette hausse. La variation de la valeur des biens immobiliers ne compte en effet que 18% sur les dix dernières années alors que 100 euros de plus au SMIC vaut déjà 22%. En se mettant en dessus par rapport à cette évolution, le travailleur pourra pratiquement rêver d’un logement plus grand et plus confortable puisque son pouvoir d’achat est nettement suffisant. Toutefois, il devra faire attention aux différences des prix au mètre carré suivant les villes de destinations des biens à acheter. Notons par exemple une surface supplémentaire d’un demi de mètre carré seulement en plein Paris avec 100 euros contre 7 mètres carrés supplémentaires pour la même valeur dans d’autres villes comme Grenoble.

À propos de l’auteur

Joel author

    Laisser un commentaire